Techniques radiophoniques

Pendant plusieurs années, je ne me suis intéressé qu'aux aspects côté micro : animation, interviews, fictions, etc. Depuis quelques temps maintenant, j'ai commencé à mettre un pied du côté des aspects plus techniques : prise de son, montage.


Interviews

Les premières fois que je me suis frotté à l'interview, j'ai tout de suite adoré ça. J'ai eu l'occasion d'affiner ma pratique de l'exercice en participant à la matinale de Radio Campus, puis en réalisant régulièrement des couvertures d'événements : Expo'sciences, fête de la science, live in room. De manière plus régulière, j'ai co-animé l'émission Science alors! qui donne une part belle à l'interview. Au fil des actualités clermontoises, j'ai également réalisé des interviews dans la ville.

Le projet Interface a été l'occasion de nombreuses interviews, qui sont venues alimenter un format plus proche de la création sonore.


Montage

J'utilise principalement Ardour pour monter les émissions que je produis. Pour compléter cet outil central, suivant les besoins j'utilise Mixxx, Audacity (et son superbe outil de suppression de bruit), ou encore synthv1.

Le travail le plus abouti en montage et mastering est le projet Interface.


Captations

En parallèle de mes expérimentations de montage, j'ai commencé à m'équiper de matériel de captation : un enregistreur, des micros. Progressivement, je m'approprie le matériel en l'adaptant à mes besoins, que ce soit pour des reportages, des créations sonores, ou juste pour pratiquer la phonographie. Je commence aussi à explorer des formes de captation plus expérimentales.

Le travail le plus abouti qui utilise de la matière captée est le projet Interface.


Animation

L'animation était un exercice difficile au début de ma pratique radiophonique. L'animation régulière de la matinale de Radio Campus à l'occasion de vacances des salariés m'ont permis de consolider ce savoir-faire. Les plateaux extérieurs et certains projets moins aboutis comme la pelle à tarte ont aussi été l'occasion d'expérimentations très utiles. Fort de ces expériences, j'ai été sollicité par le Service Université Handicap de Clermont-Ferrand pour animer une conférence-débat sur la déficience visuelle. Animer, c'est aussi utiliser un conducteur. Retrouvez un tutoriel pour réaliser un conducteur dynamique, réalisé en 2017.


Audiodescription

L'audiodescription consiste à rendre accessible à un public déficient visuel le contenu d'une œuvre graphique (vidéo, image, etc.) en la complétant par une bande son qui viendra décrire le contenu graphique. Longtemps intéressé comme spectateur à cet exercice sur le son, j'ai pu en devenir acteur en participant à la création d'ADVOXPROJECT. Cet exercice nécessite de réaliser une analyse fine de l'œuvre originale, afin de la restituer auprès d'un public non ou mal voyant, sans dénaturer le propos de l'auteur original.